top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Cascade méconnue du Salto del Agrio

Coincée entre la Cordillère des Andes et l'Océan Atlantique, l'Argentine regorge de paysages incroyables avec des merveilles de la nature reconnues dans le monde entier telles que les Chutes d'Iguazú ou le glacier Perito Moreno.. Ici nous allons évoquer la cascade plutôt méconnue du "Salto del Agrio". A peine une ligne dans les brochures d'office de tourisme. Pourtant, c'est probablement un des plus beaux endroits à découvrir lors d'un voyage dans le pays.



Présentation

A une dizaine de kilomètres de Covahue, au terme d'une piste rocailleuse, se cache el Salto del Agrio, une chute d'eau d'environ 45 mètres, qui plonge dans un vaste cirque naturel, encadrée dans un large canyon formé par des coulées de lave successives, en raison de l'ancienne activité volcanique de la région. La vue, en effet, récompense le touriste qui atteint le Salto del Agrio.



Cette chute tombe à pic dans un lagon entouré de pierres aux couleurs variant entre l'ocre, l'orange, le rouge, le jaune et le vert. Les couleurs qui varient un peu selon les saisons renforcent la beauté du site : le rouge qui recouvre les parois, vient se mélanger au vert de la végétation exubérante, et au bleu des eaux del Agrio, la rivière locale qui génère la cascade. L'Agrio prend sa source dans le stratovolcan Copahue qui héberge un petit lac d'eau chaude à la frontière avec le Chili et génère plusieurs cascades le long de son parcours.



À la période du dégel, du mois d'Octobre à Décembre, si la neige a été très abondante, ce qui est assez fréquent, le cours d'eau se gonfle fortement, et le débit de la chute devient impressionnant.



C'est à se demander lorsque l'on découvre ce paysage, comment il est possible que ce lieu soit totalement inconnu ni mentionné dans les guides. Ce site devrait être un des incontournables des Andes argentines.


Une formation volcanique

C'est un site de toute beauté et extrêmement spectaculaire. Là où coule actuellement le río Agrio, coulait jadis un fleuve de lave. Après son refroidissement, il se produisit une énorme explosion de gaz piégés dans le basalte qui créa une sorte d'amphithéâtre naturel dans les roches taillées en demi-cercle. Les roches sont du pur basalte dont la couleur varie en fonction des minéraux qu'elles contiennent et qui diffèrent selon les endroits. La présence de fer crée de superbes roches rouges ou roses, avec des variantes. Elles sont jaunes si elles contiennent du soufre.



La source del Agrio

Pour être complet on va revenir sur le cratère du volcan Copahue où le Rio Agrio prend sa source. Plusieurs cratères existent sur le Copahue. Un seul est actif. Le cratère principal est extrêmement profond (300 mètres) et ses rebords abrupts. Il est occupé par un lac de trois hectares ((a) sur la photo ci-dessous), alimenté par les précipitations abondantes, et dont les eaux sont chauffées à 40 °C par les arrivées d'eau chaude, de vapeur et de gaz. Ces eaux sont également saturées de produits minéraux apportés par les gaz dont certains sont très toxiques. Il flotte une forte odeur de soufre sur les lieux. Les eaux sont fortement acides.



Le lac constitue la source du Río Agrio et ses eaux s'écoulent par un pertuis situé à l'est du cratère ((b) sur la photo). À sa sortie du lac, la rivière cherche à sortir de la cuvette formée par la caldeira mais se heurte au rebord oriental de cette dernière, ce qui l'oblige à prendre la direction du nord, où il parvient à franchir le barrage montagneux. Il reçoit alors les eaux abondantes de l'arroyo Trolope et se dirige vers l'est. Peu après, il forme les superbes chutes d'eau del Salto del Agrio, ce qui termine son cours supérieur.







Comments


bottom of page