top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Hamilton Pool au Texas

Dernière mise à jour : 7 juin 2022

À seulement 37 km à l’ouest d’Austin (Texas), dans le chaparral vallonné se dessine un décor naturel d’une beauté à couper le souffle. Hamilton Pool est à la fois une piscine naturelle tout droit sortie d’un décor de "Jurassic Park", et une curiosité géologique puisque nichée dans une grotte effondrée, sculptée par le temps et les éléments d'où plonge une cascade d'une quinzaine de mètres.



Présentation

A l’origine, il n’y avait qu’un monticule de roches. Le seul point d’eau connu de la région était la Pedernales River, à un peu plus d’un km de là. Pourtant la nature réserve parfois de belles surprises. Au fil du temps, l’érosion a fait son ouvrage en creusant la pierre, lentement mais sûrement. Au point qu’un jour, ce qui pouvait sembler être une colline s’effondra tout simplement sur elle-même, dévoilant un site naturel exceptionnel. Une rivière souterraine creusait elle-même la roche sous le monticule depuis des milliers d’années. Ce qui n’était jusqu’alors qu’une caverne, a pour la première fois vu la lumière du jour.

La première chose qui frappe d'ailleurs en arrivant sur place est la grande paroi rocheuse qui surplombe le fond de la grotte, vestige du dôme naturel qui recouvrait jadis entièrement la grotte souterraine avant de s’effondrer il y a plus d’un siècle. Alimentée par une cascade d’environ 15 mètres, cette piscine naturelle est partiellement abritée par le reste de ce dôme de roche qui existait auparavant.


Une invitation à l’aventure et à la baignade qui fait les délices des visiteurs en plein été. Rajoutez à cela la végétation qui s’est développée de manière un peu anarchique, et vous avez un site sauvage à couper le souffle. L’eau douce disponible en abondance a permis à une multitude de plantes et d’arbres de se développer aux abords du Hamilton Pool, formant une zone aujourd’hui classée réserve naturelle protégée.



Historique du lieu

Si l’érosion naturelle a nécessité des milliers d’année pour dévoiler cette piscine magnifique, l’homme n’a eu besoin que de quelques siècles pour en dégrader l’environnement.. Les premiers indices de présence humaine remontent à 8000 ans avant JC, mais les tribus indiennes qui y vivaient alors (les Tonkinawa et les Lipan principalement) semblaient le faire en harmonie avec mère nature.

C’est au XIXème siècle que les ennuis ont commencé, lorsqu’une famille d’immigrants allemands (les Reimer) a racheté l’emplacement aux premiers propriétaires, les Hamilton. Eux qui souhaitaient y élever du bétail ont bien sûr été ravis lorsque leur jeune fils a découvert cette nouvelle source d’eau. Face à la beauté de l’endroit, la famille Reimer s’est rapidement doutée de son attrait touristique et n’a pas perdu de temps pour l’ouvrir au public.

L’affluence n’a cessé de s’amplifier au fur et à mesure que la réputation de l’Hamilton Pool se propageait et que les moyens d’accès se développaient. A partir des années 1960, il était difficile de ne pas y trouver foule. Malheureusement, l’environnement a vite été dégradé, l’eau polluée, les sols salis… La faune et la flore locale qui avait déjà pâtis de l’appétit du bétail des décennies auparavant, n’allaient pas se remettre de cette présence humaine trop invasive.

Finalement, en 1985, l’état du Texas mit la main sur les lieux et appliqua une gestion aggressive pour rétablir l’écosystème, endommagé par des années de surfréquentation (et d’élevage).

Aujourd’hui, le site a retrouvé une grande partie de sa splendeur passée grâce à une politique de préservation efficace. Par exemple, la qualité de l’eau est surveillée de près, au point que la baignade peut être interdite dans certaines situations. Mais ne faites pas la tête, c’est grâce à ces mesures que la Hamilton Pool abrite une telle faune et flore. Il n’est aujourd’hui plus impossible de faire quelques brasses et de tomber nez-à-nez avec une tortue.



La visite

Au départ d’Austin, rejoindre la Hamilton Pool ne prend qu'environ 45 minutes, l’occasion d’observer la perpétuelle expansion de la capitale du Texas. Une fois sur place, il vous faudra débourser 15 $ pour entrer sur le parking et dans le cercle très fermé des visiteurs qui auront la possibilité de voir le bassin ce jour. En effet depuis 2016, les réservations sont obligatoires en été, de mi-mai à mi-septembre.

Une fois garé, il faut s’équiper (chaussures recommandées), prendre de l’eau (il n’y en a pas sur le site) pour attaquer la mini randonnée de 10 à 15 minutes vers le bassin. C’est court (400m) mais le chemin n’est pas évident et peut être piégeux.



88 vues0 commentaire

Comments


bottom of page