top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

La cité engloutie de Shi Cheng


Encore très peu connu du grand public, l’incroyable site de plongée de Shi Cheng en Chine a de quoi faire rêver tous les plongeurs et explorateurs du monde entier ! Engloutie sous les eaux, c’est une mystérieuse et ancienne cité vieille de plus de 2000 ans que l’on découvre enfouie dans le lac Qiandao.


Présentation

Située dans le lac Qiandao, dans la province du Zhéjiang au sud de Shanghai, la cité des lions ou ShiCheng en mandarin, fut autrefois peuplée par quelques 290 000 habitants pendant plus d’un millénaire. Cette gigantesque cité s'étendait sur des kilomètres carrés, totalisant 62 stades de football. Sous les eaux on peut donc y découvrir deux anciennes cités, près d'une trentaine de villes et plus de 1300 villages.



Création du lac

Avec la création, en 1959, du lac Qiandao aussi appelé le Lac des milles îles, pour satisfaire les besoins hydroélectriques des habitants de la région, la cité s'est retrouvée complètement inondée et engloutie en utilisant la rivière Xin'an. La réalisation de ce lac a nécessité d'inonder et engloutir les cités présentes dans la vallée. À l’époque, on demandait aux habitants de détruire eux-mêmes leurs habitations au nom de la modernité. Sauf qu’à Shi Cheng, l’eau est arrivée bien plus vite que prévu, et la ville a été engloutie quasi telle quelle en septembre 1959. C'est ainsi que les cités antiques de Shi Cheng (La cité des lions) et He Cheng ont été submergées sous 30m à 40m d'eau. 1 078 îles se trouvent sur les 573 km2 du lac.



Un témoignage du temps

Construite sous la dynastie des Han et des Tang au pied de la montagne Wu Shi, c’est à dire entre 25 et 200 avant JC, Shi Cheng disposait aux VIIe et VIIIe siècles, d’un poids important dans la Chine comme centre économique et culturel majeur. 2000 ans plus tard, elle est parfaitement conservée et préservée et les édifices sont toujours intacts. L’eau protège ses briques et ses pierres des agressions extérieures et, sous 26 à 40 mètres d’eau, on peut encore nager parmi les restes des cinq portes d’entrées, des 265 arches, des sculptures de lions et des dragons, suivre ses routes pavées Un vrai plaisir pour les yeux.



Des projets un peu fous

Autour de la cité engloutie, quelques projets démesurés dont on a l’habitude en Chine ont fusé : construire un sous-marin pour se balader entre les ruines, réaliser un ascenseur vitré qui s’immerge, sortir la ville de l’eau… Et oui vous avez bien lu, les autorités chinoises ont pensé à une manière d'émerger la cité de Shi Cheng des profondeurs. Lors des premières fouilles effectuées, les chercheurs ont constaté que les murs extérieurs comme les poutres et les escaliers en bois étaient très bien conservés. Des projets ont été soumis pour faire émerger la cité, notamment grâce à un projet qui consisterait à bâtir des murs autour des villes et ensuite de pomper l'eau vers l'extérieur. Des projets audacieux qui furent pour la plupart abandonnés en raison du coût gigantesque des travaux. De plus, les spécialistes ne sont pas sûrs que des murs bétonnés soient capables de supporter la pression de l'eau. L'autre problème en lice est la préservation des vestiges une fois à l'air libre. Les techniques de conservation utilisées de nos jours, ne sont pas encore tout à fait au point dans ce domaine. Des poutres ont commencé à rétrécir lorsqu'elles se sont retrouvées à l'air libre. Si tout l'ensemble réagit de la même manière, les dommages causés seraient irréversibles. Face à cet amer constat, la décision de ne rien faire pour l'instant semble être la plus sage des décisions. Du coup rien de tout ça n’a pour le moment abouti : la cité des lions, l’engloutie, garde sa part d’exclusivité et de mystères.




Comments


bottom of page