top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

La plus grosse météorite visible

Soixante tonnes : c’est la masse de ce fragment de la météorite de Hoba qui se situe en Afrique en Namibie. Il s’agit du plus gros bloc extraterrestre connu sur Terre à ce jour. L'occasion d'en apprendre plus sur cette belle découverte..



L'histoire de cette météorite

Tout d'abord, il faut savoir que presque tous les jours, la Terre est bombardée d’une cinquantaine de kilos de matériel météorique. Lorsqu’ils atteignent l’atmosphère, ils se consument rapidement en étoiles filantes. Les particules assez grosses pour survivre à leur voyage dans l’atmosphère tomberont au sol et deviendront des météorites.

Lorsqu’elle a été dégagée en 1920 en Namibie, la météorite de Hoba (qui n’a jamais été déplacée) avait une masse estimée à 66 tonnes. Le vandalisme, l’érosion et les prélèvements scientifiques ont ramené cette masse à 60 tonnes. Comme la météorite n’a pas creusé de cratère, sa découverte fut fortuite. C’est en labourant son terrain que le propriétaire, Jacobus Hermanus Brits, heurta avec sa charrue une masse métallique. Brits dégagea le bloc et enleva un éclat de roche avec son couteau. En voyant comme il brillait quand on l’exposait au Soleil, il détacha un morceau plus gros et le fit analyser par une société minière. L’origine extraterrestre fut évoquée et confirmée en 1929 par la Smithsonian Institution. La météorite de Hoba est depuis sous surveillance pour éviter les prélèvements malveillants.



On estime que la chute de la météorite a eu lieu il y a moins de 80000 ans. On suppose que l'atmosphère a suffisamment ralenti l'objet pour qu'il atteigne la surface intact et sans former de cratère. Il est possible que la forme inhabituelle de la météorite, plate sur ses deux faces principales, lui ait permis de rebondir à la surface de l'atmosphère comme un galet ricoche sur l'eau.


Structure du bloc

La météorite de Hoba est constituée à 82,4 % de fer, 16,4 % de nickel et un peu de cobalt. Elle se présente comme un imposant parallélépipède d’un peu moins de 3 mètres de côtés pour 0,9 mètre de haut. La présence d’un isotope rare du nickel radioactif a aidé les experts à en déterminer l’âge, estimé entre 190 millions et 410 millions d’années, alors qu’elle a atterri sur Terre il y a environ 80 000 ans, après donc un très très long voyage..



Pourquoi ne trouve-t-on pas de fragments de météorite plus gros?

Lorsque une météorite arrive sur Terre (avec une vitesse comprise entre 11 et 30 km/s), elle possède une énergie cinétique proportionnelle à son volume. Dans l'atmosphère, les frottements ralentissent la chute de la météorite. Les frottements se font par la surface de l'objet, qui est proportionnelle au diamètre de celle-ci.



L'efficacité du freinage de la météorite dépend donc du rapport surface/volume, c'est-à-dire que l'efficacité du freinage est inversement proportionnelle à la taille de la météorite. Ainsi, plus une météorite est petite, plus elle est freinée par l'atmosphère : elle arrive lentement au sol, plus une météorite est grosse et moins elle est freinée: elle arrive vite au sol. Ainsi les météorites de plus de quelques centaines de tonnes ne sont pas significativement ralenties par l'atmosphère, et arrivent au sol avec quasiment leur vitesse initiale et a forcément beaucoup de chance de se fragmenter lors du choc avec la surface terrestre.


Si Le plus gros fragment de météorite connu à ce jour, Hoba, a été trouvé en Namibie, le plus grand cratère "récent" est celui de Chixulub, au Mexique. D'après son diamètre, il correspondrait à une météorite de 10 kilomètres de diamètre.



Comments


bottom of page