top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

La terre des 7 couleurs

Si on est touriste à l’île Maurice, on ne passe jamais par Chamarel sans rendre visite à l’un des phénomènes naturels les plus surprenants du pays. Dans les artères du petit village montagnard, la dense forêt tropicale laisse place à une étrange clairière colorée nommé Les Terres des 7 Couleurs.



Présentation

Dans le district de la rivière noire à l'île Maurice, les Terres des sept couleurs de Chamarel sont des dunes de sable multicolores. Un paysage unique en son genre qui est devenu un symbole de l’île Maurice. Ces terres riches en cendres volcaniques et en minéraux présentent 7 variations de couleurs évoquant les couleurs de l'arc en ciel, oscillant entre l’ocre, le marron, le rouge et le violet.

Une autre caractéristique intéressante des Terres des Sept Couleurs de Chamarel est que les dunes ne semblent jamais s'éroder, malgré les pluies tropicales et torrentielles de l’île. Depuis que la terre a été exposée pour la première fois, les pluies ont sculpté de beaux motifs dans la colline, créant un effet de meringue en terre.



Comme on l'a dit en introduction, ces terres se trouvent au milieu de la forêt endémique de l'île. Plus de 200 ébéniers, âgés de 300 ans ou plus, s’y dressent fièrement. Que dire de la faune ? Outres les tortues terrestres nous pouvons également admirer et prendre en photo les cerfs du domaine. Il y en a environ 400. Les cerfs ont été introduits à Maurice par Adrien van der Stel, gouverneur hollandais du pays en 1639.


Histoire et explications

Les Terres des 7 Couleurs ont été découvertes par l’un des premiers propriétaires des environs, Charles-Antoine de Chazal de Chamarel, qui hérita du domaine en 1785 et lui donna son nom. Les colons et les visiteurs de l'île ont longtemps cherché à comprendre ce qui a donné à ce petit bout de forêt dénudée une telle apparence. Ce n’est qu’avec le progrès de la science qu’il a pu être révélé qu’il s’agit d’un lit de cendres volcaniques découvertes par l'érosion. Le vent a petit à petit formé de petites ravines, sculptant les contours étranges de cette ancienne coulée.



On pense que les différentes nuances de couleur sont une conséquence du refroidissement de la roche volcanique fondue à différentes températures externes. Cependant, les causes de leur séparation doivent encore être clarifiées.


La visite du site

Avant d'arriver sur la terre des sept couleurs, vous emprunterez un sentier de couleur ocre qui vous mènera à la cascade de Chamarel vraiment impressionnante. Elle est alimentée par les rivières St Denis et Viande salée et fait environ 100 mètres de haut. On peut admirer la cascade d'en haut d'un promontoire. Il est aussi possible d'y descendre et de s'y baigner.



Pour les photographes, il est conseillé de visiter Chamarel en milieu de journée pour ne pas être gêné par les ombres devant la cascade et sur la plaine qui sont très contrastées.

Chaque année, des milliers de touristes et de Mauriciens visitent Les Terres des Sept Couleurs. Le site a longtemps été ouvert au public, mais depuis une vingtaine d'années il est interdit de fouler les dunes colorées. Les efforts de conservation de l’île Maurice sont très importants. Peu d’endroits au monde peuvent se vanter de posséder une telle beauté, mais aussi et surtout de tout mettre en œuvre pour la conserver et la cultiver.

Ainsi, de nos jours, les dunes sont protégées par une clôture en bois et les visiteurs ne sont pas autorisés à y grimper. Bien qu'ils puissent regarder le paysage à partir des avant-postes d'observation placés le long de la clôture.



Le prix pour entrer dans le parc est de MUR 200 pour les adultes et de MUR 100 pour les enfants de moins de 12 ans. Le parc est ouvert toute l'année : de 8h30 à 17h00 en hiver, et de 8h30 à 17h30 en été. Pour information, on peut acheter sur place de petites fioles contenant les terres de différentes couleurs en souvenir.



Commentaires


bottom of page