top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Le désert blanc du Nouveau-Mexique

Bienvenue au Nouveau-Mexique, dans le parc de White Sand (sable blanc), aux États-Unis. Des vagues de sable blanc qui s'élancent vers des montagnes bleues. Les premiers rayons du soleil révèlent les contours de ce désert unique au monde d'une blancheur inouïe. La nature est silencieuse, immobile et semble éternelle.



Présentation

White Sands National Park est le plus grand désert de sable de gypse au monde. Cela lui confère une couleur blanche, presque immaculée, qui en fait un vrai terrain de jeu pour les amateurs de photographie et vous en mettra plein la vue.

Bien que le désert s’étende à perte de vue, le parc en tant que tel n’est pas très grand. En effet, une partie de ce désert sert de lieu d’entraînement à l’armée américaine.

Il est le moins connu des quatre grands déserts américains parce que plus de 80 pour cent de celui-ci se trouve au Mexique.



Les étés sont chauds avec des températures diurnes supérieures à 40 degrés et les hivers sont froids avec des températures glaciales pendant certaines nuits. En outre, contrairement aux dunes faites de cristaux de sable à base de quartz, le gypse ne peux pas convertir facilement l’énergie du soleil en chaleur et ainsi on peut marcher à pieds nus en toute sécurité, même durant les mois les plus chauds.

Loin d’être vide de plantes et d’animaux White Sands est débordant de vie. Il ya aussi 76 espèces animales et plus de 100 familles d’insectes. Certains d’entre eux comptent sur le camouflage, ou plus précisément une coloration blanche, afin de vivre. Le lézard Cowles est noir mais il ne pourrait survivre dans un désert blanc, il a donc adapté sa couleur et est devenu blanc. Crapauds Cowles et les grillons de chameaux ont également spécialement adaptés une coloration blanche.



Vous avez dit désert blanc?

La majeure partie du sable dans le monde est constitué de quartz. Le gypse est rarement sous la forme de sable, car il est soluble dans l’eau. C'est ce minéral cristallin qui compose le sable et lui donne cette couleur brillante. La formation de ce type de sable est rare et nécessite une géographie particulière : il provient du lac Lucero, situé au sud-ouest du désert.



Ce lac est normalement asséché, mais se remplit parfois d'une pluie venue des montagnes la San Andres environnantes et Sacramento Mountains. Cette pluie est chargée en gypse, qui est soluble dans l’eau. Une fois que le lac s’assèche, le gypse s'accumule sous forme de cristaux battus par le vent, qui finissent par s'éroder et dont les particules s'accumulent plus loin pour former ces dunes.

Normalement, la pluie ferait se dissoudre le gypse et l’amener vers la mer. Le bassin Tularosa est enfermé, ce qui signifie qu’il n’a pas de débouché sur la mer et que la pluie qui dissout le gypse des montagnes est piégé dans le bassin.



Ce sable est encore plus fin que celui du Sahara. Tellement fin que, vu du ciel, on le voit s'échapper, poussé par le vent. Ces dunes brillantes changent constamment. Elles s'agrandissent, s'élèvent en cimes puis s'abaissent, mais toujours en progressant. Lentement mais implacablement, le sable poussé par les grands vents du sud-ouest recouvre tout sur son passage.



Visite

Après, le centre de service pour les visiteurs, la route principale du parc vous emmènera jusqu’au beau milieu des dunes blanches, vous faisant faire une petite boucle.

Le long de la « Dunes Drive » se trouve de nombreux points d’arrêts donnant accès à différents sentiers et à des tables de pique-nique. Même si vous pouvez facilement vous écarter de ces sentiers, cela reste à éviter pour des raisons de sécurité mais également afin de respecter la végétation qui pousse dans cet endroit aride et qui a besoin d’être protégée. Il est donc conseillé de suivre le balisage bien qu’aucun sentier ne soit dessiné, le sable et le vent recouvrant les pas des visiteurs. Vous pouvez facilement vous retrouver seul au monde, entouré de dunes blanches avec pour seul compagnon, le soleil!

Plusieurs petites randonnées existent donc. Sachez que vous pouvez facilement en faire plusieurs lors de votre visite. Soyez prudent et prenez suffisamment d’eau avec vous car les températures peuvent atteindre facilement les 40°C. Bien que le site soit magnifique, il faut savoir que le paysage change peu d’une randonnée à l’autre. Seule la végétation vient perturber le design blanc de ce désert exceptionnel.



Il est également possible de louer ou d’acheter des soucoupes pour faire de la luge sur sable à l’entrée du site (10$-15$). Plusieurs dunes le long de la route principale vous permettront de profiter de quelques glissades sous le soleil.


Il vous faudra à peu près une demi-journée (3 heures) pour profiter des lieux, le soleil et le manque d’ombre vous donnera envie de chercher un peu de fraîcheur. Si le parc se visite rapidement, il n’en reste pas moins magnifique, un vrai coup de cœur et un incontournable de ce magnifique état qu’est le Nouveau-Mexique!


Yorumlar


bottom of page