top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Le Devils Tower

Situé dans le Wyoming, le Devils Tower ("la tour du Diable") est un monolithe volcanique de près de 400 m de haut qui se dresse depuis 60 millions d’années dans les Black Hills à coté de la River Belle Fourche, de quoi penser que la Devils Tower est bien habitée par le Diable. Il s'agît là d'un des monolithes naturels les plus remarquables du monde en grande partie de par sa forme verticale, et son contraste saisissant avec la prairie vallonnée qui s'étend dans toutes les directions sur des distances interminables.



Présentation

Quand on rencontre une immense tour naturelle de 386 m de haut perdue au milieu de petites collines tel que le Devils Tower National Monument, on ne peut s’empêcher de se poser des questions à son sujet.. C’est intriguant et tellement mystérieux que même le grand Steven Spielberg en fit le lieu de contact avec les extraterrestres dans son film « Rencontres du 3ème type » en 1977.

Devils Tower fait partie du premier Monument national des États-Unis, dont la création a été promulguée le 24 septembre 1906 par le président Theodore Roosevelt. La superficie de ce monument national est de 545 hectares..



Les centaines de fissures parallèles qui le parcourt de bas en haut en font l'un des plus beaux domaines pour l'escalade. Le 4 juillet 1883, William Rogers fut la première personne a réussir l'ascension complète, en s'aidant d'une échelle de bois conduite dans les fissures de la paroi. L'ascension « technique » fut la première fois réussie en 1937 par Fritz Wiessner et quelques membres de l'American Alpine Club. Aujourd'hui, des centaines de grimpeurs escaladent la paroi chaque été. Chaque colonne hexagonale définit une voie particulière, dont la difficulté varie de « facile » à « extrêmement difficile ». Tous les grimpeurs doivent se signaler aux Rangers avant et après leur ascension.




Formation du monolithe

Les experts étudient Devils Tower depuis 1875 et s'accordent sur le fait que cette formation rocheuse résulte d'une poussée de lave solidifiée enfouie sous la surface de la Terre.

Il y a plus d'une centaine de millions d'années, le Wyoming aux Etats Unis est recouvert par une vaste mer qui lentement dépose des dizaines de mètres de grès, d'argiles et de calcaires. Lors de l'édification des Montagnes Rocheuses, il y a 70 millions d'années, les contraintes soulèvent la région au-dessus du niveau de l'océan, la plissent et la fracturent. Il y a près de 60 millions d'années, au cours de l'ère tertiaire, les pressions tectoniques dans l'ouest de l'Amérique du Nord ont atteint leur apogée, soulevant les montagnes Rocheuses et les Black Hills. A ce moment ou peu de temps après, du magma s'est frayé un chemin dans les couches sédimentaires sous la surface ou à l'intérieur d'une cheminée dans les profondeurs d'un volcan. Les avis scientifiques divergent sur le processus par lesquels le magma s'est refroidi pour prendre cette forme et sur sa relation avec la géologie régionale. Au cours des millions d'années qui ont suivi, l'érosion a fait disparaître les roches sédimentaires qui ont laissé peu à peu apparaître le monolithe tel qu'on peut l'apercevoir aujourd'hui. Ce qui est certain, c’est qu’il est visuellement très impressionnant.



Les légendes indiennes

Les Indiens Kiowas ont eux aussi une explication pour la naissance de Devils Tower, beaucoup plus poétique. Selon eux, sept petites filles de la tribu, qui jouaient près de leur village, furent poursuivies par un ours. Pour se mettre en sécurité, elles sautèrent sur un rocher et le prièrent de les sauver. Immédiatement, le rocher se mit à monter, monter, tel un piston formant une immense tour ; quand son sommet atteignit le ciel, les enfants furent transformés en sept étoiles : les pléiades. Quant aux prismes verticaux qui strient Devil's Tower, ce sont les sillons laissés par les griffes de l'ours, alors qu'il tentait désespérément d'atteindre ses proies juchées au sommet du rocher. Le site est considéré comme sacré par les Indiens Lakota.



Les Indiens Sioux et Cheyennes avaient un autre nom pour ce rocher qu'ils considéraient comme sacré : Mateotepee, le " refuge du grizzly " ou " la tour des mauvais dieux ".


Quelques infos de visite

Le monument national Devils Tower est ouvert toute l’année 7 jours sur 7 et 24h/24h, Le Visitor Center est ouvert de 8 heures à 19 heures. Le prix d’entrée au Devils Tower est fixé à 25 dollars par véhicule, 20 dollars par moto et à 15 dollars par piéton. Une ou deux heures, suffisent pour admirer le Devils Tower National Monument. Bien sur, sans escalade.

Un camping est disponible près de la river Belle Fourche Koa Devils Tower Camping.

La région des Blacks Hills a un climat plutôt doux. En été, les températures montent à 30-35 degrés, en automne et aux printemps elles sont aux environs de 10-15 degrés.



Tous les ans en juin, les grimpeurs sont particulièrement incités à ne pas grimper la Devils Tower, le mois de juin est celui d’importantes cérémonies indiennes. Beaucoup de grimpeurs respectent cette trêve de la grimpe. Il faut 4 à 6 heures pour escalader la tour de lave. Le record est de 18 minutes sans cordes ni protection.




82 vues0 commentaire

댓글


bottom of page