top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Le Grand Canyon National Park

Le Grand Canyon situé au Nord de l'Arizona fait partie des incontournables d’un circuit dans l’Ouest américain. Chaque année, il reçoit plus de six millions de visiteurs et il n'est pas difficile de comprendre pourquoi, tant ce gigantesque gouffre creusé par le fleuve Colorado offre des paysages rocheux à couper le souffle.


Présentation

Le Grand Canyon mesure 446 km de long, plus de 29 km de large et atteint une profondeur de plus de 1800 mètres. La largeur et la profondeur varient considérablement selon l’endroit où l'on se situe dans ce parc immense! Classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979, le grand Canyon a été creusé par les eaux du fleuve Colorado, qui a sculpté durant des millions d'années cette incroyable étendue rocheuse créant au passage de très nombreuses grottes. Seules 335 grottes et cavernes ont été reconnues sur les 1 milliers de cavités que contiendraient le site. Mais parlons plus précisément de l'histoire de la formation de ce lieu unique.



La formation du Grand Canyon

Le Grand Canyon nous livre une histoire géologique à ciel ouvert, longue de 2,5 milliards d'années, grâce aux différentes strates observées. Explications..

Au fond du canyon, la roche, de couleur sombre, est la plus ancienne. Elle a été formée entre -2 milliards et -700 millions d'années avant notre ère. A cette époque, la mer déposa du sable, de la boue et autres sédiments. Ceux-ci ont été soumis ensuite aux mouvements de la croûte terrestre, tandis que la chaleur du magma et la pression ont modifié leur composition. Les grès, argiles schisteux et calcaires qui en ont résulté ont formé le plancher principal du canyon.

Après des soulèvements de la croûte terrestre créant alors une chaîne de montagne, une longue période d'érosion s'en est suivie. Puis la région fut à nouveau envahie par la mer à plusieurs reprises entre -550 et -250 millions entraînant une succession de nouvelles couches sédimentaires, véritable catalogue du climat, de la faune et de la flore de l'époque, offrant différentes strates de couleurs. La teinte rouge est la conséquence d'un calcaire riche en oxyde de fer.



La matière est donc là. Reste à la sculpter. Le travail du fleuve Colorado commence il y a 7 millions d'années à la suite d'un soulèvement du plateau vers le nord. L'eau emporte peu à peu les sédiments, fossiles et débris de grès et de calcaire sur son passage. Lentement, le fleuve se fraie un chemin à travers les formations creusant son lit dans la pierre jusqu'à former un canyon profond d' 1,6 Kilomètre!



Aujourd'hui, le fleuve continue son action érosive, même s'il charrie moins de matériaux qu'auparavant où 400 000 tonnes de sédiments le descendaient chaque jour. Contre 8 000 tonnes à l'heure actuelle.



Un site protégé

On pourra aussi découvrir une faune riche et variée. Puma, lynx, coyote, condor de Californie sont autant d'animaux que l'on peut observer dans le Grand Canyon. Pas moins de 355 espèces d'oiseaux y sont recensées. Pour protéger cette nature grandiose, un parc national a été créé en 1919: Le Grand Canyon National Park. Le Grand Canyon a été d'ailleurs été reconnu patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 1979.



Accès au Grand Canyon

Le Grand Canyon National Park ne se situe pas directement aux abords du tracé historique mais à une poignée de miles de Flagstaff et de Williams (qui je trouve a des faux airs de Radiator Springs du dessin animée Cars!) . Ces deux localités, aux abords directs de la Route mythique 66, constituent la principale porte d'entrée sur le Grand Canyon. Ici se regroupent les restaurants, hôtels et autres commerces et services touristiques. Pensez à réserver votre chambre à l'avance si vous prévoyez de visiter le Grand Canyon en période de grandes vacances voire le week-end et/ou jours fériés.



Les points à ne pas manquer

Comme décrit plus haut dans l'article, le Grand Canyon est composé d’une multitude de strates, de roches sédimentaires et de roches volcaniques de couleurs chatoyantes dont la palette évolue selon la position du soleil. C’est d’ailleurs au lever et au coucher de l’astre qu’il faut être à pied d’œuvre pour admirer des nuances sensationnelles et des contrastes saisissants, d’une beauté à couper le souffle. Mais il n’est pas rare que les visiteurs reviennent à plusieurs moments de la journée pour se repaître encore du spectacle.

La rive Sud (South Rim) est à privilégier car elle offre de splendides vues sur la rive Nord, plus découpée. Mather Point est le point d’observation le plus fréquenté du site.


Mather Point


Plus au Sud, on peut s'arrêter sur les nombreux points de vue sur la Highway 64. Quant au Nord, il ne faut pas manquer le Bright Angel Point et le Point Imperial.


Bright Angel Point


Point Imperial


Pour admirer le coucher de soleil, rendez-vous sur le côté Sud du Grand Canyon, l'endroit le plus touristique. Pour les sensations fortes, direction le skywalk payant, cette passerelle en forme de fer à cheval qui, du haut de ses 1300m d'altitude, donne le vertige !



Quand on est en bonne forme, emprunter le chemin qui descend jusqu’au fond canyon est le meilleur moyen d’apprécier sa taille. Il est également possible de faire des petites marches sur les sentiers sur de courtes distances. On peut y découvrir des trésors cachés comme les cascades situées dans la réserve de la tribu indienne locale des Havasupai. Ce site peu connu des visiteurs se compose d'une série de cascades couleur turquoise qui s’écoulent dans la Havasu Cavern (grotte d’Havasu). La plus connue est Havasu Falls (chute d'Havasu), une cascade impressionnante dont la couleur des eaux évoque celle du curaçao bleu. Malgré les hordes de visiteurs qui déferlent immanquablement dans le Grand Canyon, ces cascades turquoise restent relativement peu fréquentées et restent un secret bien gardé depuis longtemps, connu des Indiens Havasupai et d’une poignée d’étrangers.

Les eaux doivent leur séduisante couleur turquoise à la haute concentration de carbonate de calcium de Havasu Creek, un ruisseau alimenté par une source où les cinq cascades prennent leur source. Cela créé aussi des bassins de travertin remplis d’eau à 21 °C en haut de certaines cascades, offrant des piscines naturelles idéales.



Des randonnées accompagnées d’un ranger et des survols du site en hélicoptère sont notamment organisés pour ceux qui veulent un point de vue différent sur le site. Le Grand Canyon Railway est un train historique qui relie la ville de Williams (100km au Sud) au Grand Canyon Village. Enfin, il est possible d’organiser une sortie en rafting sur le Colorado.



Un climat imprévisible

La profondeur de la vallée et la hauteur des falaises créent de grandes différences de température entre le haut des falaises et le fond du canyon, notamment pendant les étés où les températures sont bien plus élevées en bas. Le climat du désert génère aussi des différences de température entre l’été et l’hiver. L’été est très chaud et la chaleur peut parfois monter jusqu’à 50 degrés Celsius. Le Grand Canyon a beau se trouver dans un Etat plutôt clément en matière de météo, lui n'en fait qu'à sa tête. Là bas, la météo est hautement imprévisible et varie grandement en fonction de l'altitude qui s'étend de 600 à 2400 mètres. Par ailleurs, la géologie du canyon est également connue pour affecter la circulation de l'air et la dispersion de la chaleur. Résultat : du brouillard ou des orages peuvent apparaitre de façon inattendue.



110 vues0 commentaire

Comments


bottom of page