top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Le lac Rose au Sénégal perd sa couleur

Le Lac Retba appelé aussi lac Rose est un incontournable lors d’un voyage au Sénégal. Il est d'ailleurs l’un des deux sites touristiques les plus visités du pays. Malheureusement une fois de plus l'intervention de l'homme est en train d'avoir raison de ce petit "bonbon rose". Voyons pourquoi?



Présentation

A une trentaine de kilomètres de Dakar, sur la presqu’île du Cap-Vert, le lac Retba est connu du monde entier pour sa couleur rose. Il fut longtemps l’étape d’arrivée du Paris-Dakar, qui contribua à sa célébrité. Depuis, on vient le voir de partout. vieux de plus de 5 siècles, il était habité autrefois par des crocodiles

A quelques mètres d’une plage aux eaux turquoise, il s’étend sur 3 km². Entre paysage de dunes et végétation luxuriante, il est le lieu de promenades en 4×4, à cheval, à dromadaire… mais il n’est pas idéal pour la baignade du fait de sa très haute teneur en sel.

Avant d’être un site touristique incontournable, le lac Retba est exploité pour son sel depuis les années 70. Déposé en croute épaisse au fond du lac peu profond, le sel est cassé à l’aide de grands bâtons, puis déposé sur des pirogues. Il sèche ensuite sur les bords du lac, pour être commercialisé. Pour casser le sel, les hommes passent des journées entières dans une eau très corrosive : ils protègent leur peau en se couvrant d’une épaisse couche de beurre de karité.

Cet écosystème unique est pourtant gravement menacé par la surexploitation du sel marin. Si au XVe siècle, la surface du lac était de 15 km2, elle est passée à 4 km2 en 1976 et ne cesse de diminuer depuis.



Vous avez dit rose ?

L’eau du lac Retba n’est rose que depuis une quarantaine d’années. Son rose est changeant, peut aller du rose bonbon à un mauve assez soutenu, et la palette de couleur n’est pas due à une différence d’éclairage !

Alors que l’océan Atlantique compte 30 g de sel par litres, et la mer Morte 250g/L, le lac Retba lui, accumule plus de 320 g de sel par litres, en raison de sa proximité avec l’océan : il en retient le sel. Dans ces conditions extrêmes, certaines bactéries parviennent tout de même à se développer : les algues microscopiques – cyanobactéries – présentes dans l’eau fabriquent un pigment rouge à orangé, similaire à du bêta-carotène, pour lutter contre le sel. L’algue se protège ainsi de la déshydratation.



Le développement du pigment dépend du taux de salinité de l’eau : température de l’air, lumière, évaporation de l’eau vont jouer leur rôle dans la couleur de l’eau. Plus l’air est sec, plus la couleur est vive. Le rose est très marqué lorsque souffle le vent de la saison sèche, lorsque l’air est le plus chaud, en milieu de journée.


Mais où est donc passée sa belle couleur?

Oui mais voilà le site a perdu tout son charme ainsi que sa fameuse coloration rose. En effet un vrai désastre écologique est entrain de se passer au Lac rose, qui était jusqu'alors, l’un des sites touristiques les plus visités du Sénégal.

Ce site paradisiaque a perdu toute sa teinte rosâtre à cause de l’intervention de l'homme car des eaux usées et pluviales en provenance de la banlieue, sont directement reversées dans le lac par le biais d’un canal d’évacuation, altérant considérablement son écosystème. 

Aujourd’hui, le lac et ses environs sont complètement désertés, ainsi que les hôtels aux alentours. Et c’est désormais tout son écosystème, confronté à la montée des eaux, qui se voit menacé.




Selon certains scientifiques scientifiques, le lac pourrait redevenir durablement rose si le gouvernement et les bienfaiteurs y mettent les moyens. Toutefois, la restauration du lac nécessitera des études et des recherches très sérieuses. Certains spécialistes affirment que le surplus d’eaux, aidé par les canalisations circonstancielles ont été à la base de la décoloration du lac, d’autres par contre estiment que le lac rose, dans ses limites géographique, était à un tiers vide à cause de l’extraction abusive du sel qui demeure la principale cause de sa décoloration.

Le secteur touristique est très touché, car les touristes se font de plus en plus rares et les acteurs qui gravitent autour tels que les vendeurs d’objets d’arts et autres vivent des moments très difficiles.

Komentáře


bottom of page