top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Le Parc National de Banff

Doyen des parcs nationaux du pays, il s’étend sur 6 641 km² et offre aux amoureux des grands espaces quelques-uns des sites naturels les plus sauvages d’Amérique du Nord. Réputé pour ses paysages majestueux dont ses magnifiques glaciers, le parc national de Banff est aussi un sanctuaire pour les animaux montagnards.



Présentation

Le parc national de Banff est situé dans la chaîne de montagnes des Rocheuses canadiennes à 120 kilomètres de la ville de Calgary, dans la très sauvage province d’Alberta. La chaîne des Rocheuses a la particularité de traverser l’ouest du continent nord-américain du nord au sud. Créé en 1885, il est le plus ancien parc national du pays et a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1985.

Au cœur des plus beaux paysages du Canada, le parc national de Banff attire quelque trois millions de visiteurs chaque année. Certains y viennent en été pour randonner à pied, à cheval ou à vélo, pratiquer l’escalade ou s’adonner aux sports en eaux vives. D’autres le préfèrent en hiver pour ses pentes enneigées et ses lacs glacés, propices au ski alpin, au snowboard, au ski de fond, au patinage et à la plongée sous glace.



Bien sûr, le parc national de Banff se parcourt en randonnée grâce aux nombreux aménagements réservés aux marcheurs. Les sentiers étant classés par niveaux de difficulté, il convient donc de s’informer auprès du Centre d’accueil de Lake Louise. Les températures sont relativement clémentes sur cette portion de territoire (de -15 ° C à -5 ° C en hiver et de 7 ° C à 22 ° C en été). Citons parmi les sentiers les plus célèbres le sentier de l’Héritage, le sentier du lac Agnes ou encore le sentier de la Plaine-des-Six-Glaciers. Mais une multitude d’autres activités s’offrent au public du parc : excursions équestres en vous adressant au ranch gouvernemental Ya Ha Tinda, canoë sur le lac Johnson, ski à la station de Lake Louise, délassement dans les sources thermales Upper Hot Springs…



Un pass est nécessaire pour entrer et circuler dans le parc national de Banff. Comptez environ 10 $ pour le pass journalier (tarif adulte). L’entrée est gratuite pour les jeunes de moins de 17 ans. Disponibles aux postes d’entrée, centres d’accueil, campings et auprès de certains partenaires, les pass peuvent aussi se réserver en ligne.

Petit bonus non négligeable, des aurores boréales sont régulièrement observées dans le Parc National de Banff. Et pour cause, plaines ou montagnes, l’Alberta abrite d’importantes Réserves de ciel étoilé.



A la découverte des glaciers

Ses 6641 m² de superficie regroupent des paysages variés qui constituent un écosystème riche que les gestionnaires du parc tentent de protéger. On y trouve notamment des glaciers et des champs de glace. Ces derniers s’étendent sur plusieurs vallées, les plus connus étant les champs de glace de Columbia ou encore de Waputik.



Certains glaciers sont indépendants de ces grandes formations. Parmi ceux-ci, ne manquez pas notamment le glacier d’Athabasca, dont l’accessibilité garantit aux plus jeunes de pouvoir le fouler. Les chutes d'eau de l'Athabasca valent aussi largement le détour.



Ca sent bon la nature!

Le parc national de Banff se caractérise par ses vastes paysages forestiers constitués de pins, d’épinettes et de sapins, mais aussi ses paysages de montagne et de prairies. Si l’écosystème du parc national de Banff est si riche, c’est par ailleurs grâce à l’eau qui irrigue généreusement ses reliefs. Les chutes de Bow sur la Bow River sont notamment de toute beauté.



Un passage par les lacs du parc s’avère également incontournable : le magnifique lac Peyto et ses eaux turquoises, le lac Louise alimenté par un glacier, ou encore le lac Minnewanka, dont le nom signifie « lac aux esprits des eaux ».

Et s'il y a une randonnée incontournable à faire dans ce secteur, c'est bien celle de Johnston Canyon. Dès le mois de juin, les eaux de la rivière et des cascades coulent à flots, alors que l'hiver, la glace et la neige donnent un tout autre paysage: féérique. Sa fameuse grotte secrète vaut aussi le détour..



Un sanctuaire d'animaux sauvages

Une faune sauvage exceptionnelle a élu domicile dans le parc national de Banff. Le site compte 53 espèces de mammifères, dont le coyote, le loup, le cougar, le lynx du Canada, l’ours noir, le grizzly, l’orignal, le wapiti, le caribou des bois et même le bison, vivant en captivité près de la ville de Banff.


Mais le randonneur attentif aura probablement la chance de surprendre également de plus petits mammifères, tels que des mouflons, des marmottes, des castors ou des écureuils. Enfin, les amateurs d’ornithologie peuvent se réjouir, car le parc abrite environ 300 espèces d’oiseaux différentes.

La liberté des animaux malgré la voie rapide qui traverse le parc est la priorité des autorités. Pour cela, le parc national Banff compte en tout 44 passages pour animaux traversant la voie (6 passages supérieurs et 38 passages inférieurs) et 82 km de clôtures routières. C’est l’endroit qui réunit la plus forte concentration de ce genre d’ouvrages de protection de la faune dans le monde.



Depuis 1996, Parcs Canada a mené des travaux de recherche et de surveillance continus qui ont permis d’améliorer les passages fauniques tout au long des phases du projet de dédoublement de la Transcanadienne. Grâce à des principes scientifiques éprouvés, et à un grand sens de l’innovation et de la collaboration, Parcs Canada est devenu un chef de file dans l’élaboration de mesures d’atténuation liés à la mortalité faunique sur les routes.


127 vues0 commentaire

Comments


bottom of page