top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Le Salar d'Uyuni en Bolivie

Le salar d’Uyuni est le plus vaste désert de sel du monde. Perché à 3 658 mètres d’altitude, il s’étire au cœur des hauts plateaux boliviens au voisinage des lagunes colorées et des volcans millénaires. C'est une étape incontournable à faire lors d'un voyage en Amérique du Sud et spécialement en Bolivie..



Présentation

Le sud Lipez est une région aride qui se trouve à l'extrême sud de la Bolivie, à la frontière chilienne. Il s’agit de l’une des 16 provinces du département de Potosí. Elle abrite la magnifique réserve nationale Eduardo Avaroa mais aussi des volcans et des lagunes.

On y trouve le célèbre Salar d'Uyni, perché à 3 658 mètres d’altitude, sur une superficie totale de plus de 10 500 km². Cette immense plaine saline de 150km de long sur 100 km de large, s'est formée suite à la disparation d'un lac préhistorique, près de 15000 ans plus tôt. Les ressources de sel disponibles au Salar d'Uyuni sont estimées à des dizaines de milliards de tonnes.. Il contient 10 milliards de tonnes de sel sur 5 à 100 mètres d'épaisseur. Le lithium est également présent en grandes quantités dans le Salar d'Uyuni. Ce dernier contient à peu près la moitié des réserves de lithium du monde entier !

Le Salar est dominé par le volcan Tunupa 5400 mètres. Sommet emblématique de la région et vénéré par ses habitants. Il serait selon la légende le créateur du Salar d'Uyuni.

Dans ce paysage magnifique, presque irréel, émerge la ville d'Uyuni, comme sortant de nulle part.


Volcan Tunupa


Un climat à prendre en compte

Il y a deux grandes saisons au Salar : la saison sèche, entre avril et novembre, et la saison des pluies, qui dure généralement de décembre à mars. Si les températures sont modérées toute l'année, les températures peuvent être glaciales et descendre jusqu'à -25°C la nuit en hiver (de juin à août).



Le choix de la date de votre séjour dépend de si vous souhaitez découvrir le Salar d'Uyuni avec son effet miroir ou non. En effet, à certains moments de l'année, quand les lacs voisins débordent en périodes de pluies, l'eau transforme la plaine saline en reflet du ciel. Attention néanmoins, il faut qu'il pleuve pour que la magie opère ! En outre, certaines parties du Salar sont fermées lors de la saison des pluies, un détail à prendre en compte. En 2001, par exemple, le Salar a été totalement inondé et donc rendu impraticable. Dans cette région, la pluie ne dépasse pas les 190 mm par an.



Cependant, c'est en août que le Salar est totalement desséché. Des pistes ont été aménagées afin de laisser circuler des 4x4..



Un décor magnifique

Le Salar d'Uyuni est ainsi le plus grand désert du monde. Sur le Salar on retrouve plus de 32 îles flottantes composées de coraux pétrifiés et de résidus. La plus connue se situe au centre du Salar sur plus de 24 hectares, l'Ile de Incahuasi , où vivent des espèces endémiques de la région comme les viscaches, colibri et plus de 16 000 cactus candélabres géants, de 10 à 12 mètres de haut, dont certains son âgés de plus de 1000 ans.



La blancheur du Salar est étincelante et sa platitude parfaite (on y voit l’horizon à l’infini !) créent des paysages impressionnants. L'eau provoque une forte réverbération des rayons du soleil et personne ne peut s'y rendre à moins d'être équipé de lunettes de soleil haute protection.


Les lagunes colorées

Il n'est pas rare de croiser des troupeaux de lamas ainsi que des flamants roses qui font partie intégrante du paysage de la région du Sud Lipez. Et on les retrouve souvent dans un décor incroyable que sont les lagunes colorées à environ 200 km du Salar, à proximité de la frontière du Chili. Sortes d’oasis au milieu de paysages tourmentés, les lagunes sont les sites les plus marquants de la région. Ces lacs de montagne d’origine volcanique, aux eaux soufrées et salées, ont la particularité d’être colorées.



Entourée de volcans à 4 000 m d’altitude, la Laguna Colorada offre le spectacle d’une étendue liquide, allant du marron au rouge sang, en passant par le rose. Des teintes provoquées par les sédiments de couleur rouge et des algues microscopiques. Un paysage presqu'irréel, ponctué de flamants roses qui pataugent dans les eaux basses de la lagune. Comme il n’est pas très profond, et qu’il reste relativement chaud grâce à quelques sources d’eau chaude, c’est un lieu de reproduction privilégié pour les flamants roses.



Autre splendeur de la région : la Laguna Verde à plus de 4500m d'altitude, dont la couleur est due à la forte concentration en magnésium de l’eau avec en fond la silhouette du volcan Licancabur.



Un coin reculé, certes, en proie au déchaînement des éléments et à des conditions parfois extrêmes, mais qui propose de découvrir un endroit tellement beau et original…Juste un peu plus loin on traverse la frontière du Chili et on retrouve le désert de l’Atacama. C’est sublime !


96 vues0 commentaire

Comments


bottom of page