top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Les "Géants Verts" de ce monde

Il existe environ 3000 milliards d’arbres à maturité dans le monde répartis en 100 000 espèces différentes, représentant un quart de toutes les plantes vivantes. Les arbres existent sur terre depuis plus de 370 millions d’années. Au cours de leur longue vie, ils subissent des myriades d'agressions et de stress. Ils luttent contre les insectes ravageurs, les microbes pathogènes, les plantes parasites et les plantes compétitrices. Les forêts souffrent également des dérèglements climatiques et des changements environnementaux catastrophiques provoqués par les activités humaines : vagues de chaleur, tempêtes et tornades, sécheresses à répétition, maladies émergentes et exploitation excessive.

Ainsi, pour célébrer tous nos arbres voici un petit échantillon de nos "géants verts" qui peuplent notre planète.



Le plus volumineux

Se promener au coeur d'une forêt est toujours une remarquable expérience. Mais lorsque la forêt en question est peuplée de séquoias géants, le moment se transforme rapidement en une aventure extraordinaire. Quelques pas au milieu de ces végétaux et vous avez soudainement l'impression d'avoir rapetissé, jusqu'à atteindre la taille d'une fourmi.

Le séquoia géant est l'arbre le plus volumineux du monde. Le champion des Séquoias a été appelé le "Général Sherman". C'est un séquoia géant situé dans la Giant Forest du parc national de Sequoia, en Californie, dans le sud-ouest des États-Unis. C'est l'arbre à un seul tronc le plus imposant du monde, il est ainsi considéré comme l'organisme vivant le plus imposant qui existe avec un volume de 1.486 m3, une circonférence de 31,3 mètres, une hauteur de 83,8 mètres et un poids estimé à plus de 2.000 tonnes! Son âge est estimé à environ 2 200 ans.



Contrairement à beaucoup de ses voisins, le Sherman semble avoir été relativement épargné par les incendies. Il ne présente pas de grandes cicatrices dûes au feu. Cette circonstance est évidemment déterminante dans l'incroyable vitalité de ce colosse. Ce séquoia est toujours en forte croissance. On estime qu'il produit chaque année assez de bois que pour créer un arbre de 30 mètres de haut pour 30 cm de diamètre!

L'âge de l'arbre est approximatif. On sait cependant que malgré le fait qu'il soit le plus grand séquoia en volume, il est loin d'être le plus âgé. Les branches les plus basses du "General Sherman" se situent à plus de 38m! Ce qui est tout aussi frappant chez cet arbre, c'est qu'il maintient sa circonférence sur une bonne part de sa hauteur: à 55 m du sol, cette circonférence est encore de 13m50. C'est cet atout qui permet au Sherman de conserver son titre de champion des séquoias. En effet, ses concurrents directs ont parfois une base plus large, mais s'amincissent plus rapidement vers le haut.



Si le végétal peut atteindre de telles mesures et une telle longévité, c'est aussi qu'il a d'autres secrets et notamment celui d'être remarquablement coriace. Son bois résiste très bien à la dégradation par les champignons et les insectes, et son écorce très épaisse le protège efficacement contre les éléments, y compris le feu.

C'est d'ailleurs ici que se situe l'une des particularités les plus étonnantes du séquoia géant. Alors que les incendies représentent une menace de taille pour la majorité des arbres, ils sont d'une importance vitale pour S. giganteum. C'est en effet grâce aux feux que les jeunes individus parviennent à voir le jour et prospérer.

Les flammes et la chaleur qui les accompagnent favorisent l'ouverture des cônes, la germination des graines, la croissance des pousses, nettoient le sol, réduisent la compétition causée par les autres arbres et libèrent de la place pour les racines des futurs séquoias géants. Autant de conditions nécessaires à la croissance et à la régénération de ces derniers.


Le plus haut

Le plus haut arbre du monde est un séquoia à feuilles d'if (Sequoia sempervirens), surnommé Hyperion d'après une figure de la mythologie grecque. Sa taille est 115,55 m de haut! Cet arbre énorme ne fut découvert et mesuré qu'en août 2006 dans une partie éloignée du Parc national Redwood en Californie par les naturalistes Chris Atkins et Michael Taylor. Le spécimen le plus grand connu actuellement porte le nom d'Hypérion et mesure 115,55 mètres. Les scientifiques estiment qu'il lui a fallu 3.000 ans pour atteindre une telle taille. Découvert en 2006, sa localisation est tenu secrète pour éviter que l'afflux de touristes ne perturbe son écosystème.

Pourquoi l’emplacement de ce végétal unique est-il dissimulé au grand public ? À vrai dire, Hyperion comprend des racines peu profondes. Ses ressources sont tirées de l’eau contenue dans les couches les plus proches du sol. Un nombre de visiteurs trop important imposerait un poids défavorable sur la terre alentour.

Par conséquent, l’eau pourrait malencontreusement se déplacer et abreuver les racines. Les experts concluent d’ailleurs que, suite à l’eau circulant vers les sommets de l’Hyperion via un réseau de canaux capillaires, la loi de la gravité impose une limite maximale à sa taille, évaluée à 130 mètres. Ce géant devrait atteindre cette hauteur dans environ 600 ans.



Il n'est absolument pas certain si le plus grand Sequoia sempervirens connu est réellement le plus grand Sequoia qui ait poussé dans les temps historiques. En effet, il est très possible que dans les parties déjà exploitées (96%) des forêts de séquoias originelles il y avait des specimens plus grands qui sont tombés sous la tronçonneuse. D'autres espèces qui peuvent devenir très grandes sont d'autres conifères qui poussent aussi naturellement sur la côte nord-ouest de l'Amérique du Nord. Vient à la seconde place le sapin de Douglas(Pseudotsuga menziesii) avec 100.3 m (329 pieds), suivi par l'épinette de Sitka (Picea sitchensis), dont le spécimen connu le plus grand mesure 96,7 m (317,3 pieds). Tout comme le bois des séquoias de la côte , le bois de ces arbres est d'excellente qualité , de sorte que les vastes forêts de ces arbres ont presque complètement disparu . Sans aucun doute , il y avait des spécimens de grande taille à l'intérieur. Par exemple, en 1900, un sapin de Douglas de 125,5 m ( 411,7 pieds) a été enregistré .

L'arbre le plus haut jamais mesuré n'était pas Sequoia sempervirens, mais une espèce d'eucalyptus, un arbre australien au bois dur. En 1872 le forestier William Ferguson remarqua un sorbier extrêmement grand (Eucalyptus regnans) près de la rivière Watts, dans l'Etat de Victoria, en Australie. Il avait soi-disant 132.6 m (435 pieds) de hauteur. A cette époque , plusieurs spécimens de 140 m de haut ont été signalés en Tasmanie. Nous ne pouvons plus vérifier ces mesures: tous ces arbres ont été coupés. Le sorbier était et est toujours très utilisé pour la construction en Australie.



Le plus gros

L'arbre de Tule est un cyprès de Montézuma (Taxodium mucronatum). Il se trouve à Oaxaca, au Mexique. Il affiche des mensurations impressionnantes : 41 mètres de haut, 42 mètres de circonférence, et un tronc d'un diamètre de 14,4 mètres à sa base. Son âge précis est inconnu (plus de 2000 ans).

L'arbre se situe sur un côté de la place du village sur le parvis de l'église. En 2001 , il fut classé par l'UNESCO comme héritage de l'humanité. C'est la seule richesse et attraction du village, le faisant vivre du tourisme. La population investit beaucoup , pour protéger son arbre notamment en eau , dont , il a énormément besoin. L'arbre du Tule est un Cyprès de Montezuma , appelé Ahuehuete qui signifie : (le vieil homme de l'eau) en langue Nahuatl.



Petit clin d'oeil à un châtaignier célèbre qui a perdu cette place lorsque son tronc s'est séparé.. Situé sur la face orientale de l'Etna en Sicile, le Châtaignier des Cent Chevaux n'est pas seulement le plus grand. Il est aussi le plus ancien et le plus célèbre des châtaigniers du monde. Cette beauté géante a détenu le record mondial de la plus grande circonférence d’un arbre inscrit au livre Guinness des records.

Mesuré en 1 780, cet arbre avait une circonférence de 57,91 mètres. Mais depuis, son tronc s’est séparé en 3 parties. Ce record ne lui appartient donc plus. Le nom de cet arbre vient d’une légende selon laquelle la reine d'Aragon et sa compagnie composée de cent chevaliers se sont réfugiées sous ses rameaux protecteurs pendant un orage.




Le plus vieux

A plus de 3 000 m d’altitude dans les White Mountains à l’est de Bishop et de Big Pine vivent certains des plus vieux arbres connus au monde, les pins Bristlecone. Certains de ces arbres peuvent vivre jusqu’à 5 000 ans et sont aussi vieux que les pyramides d’Égypte. Jusqu’en 2008, le plus vieil arbre connu sur terre était un pin Bristlecone appelé Mathusalem mais son emplacement reste secret pour éviter tout acte de vandalisme. En 2013, un autre de ses congénères de la même région l'a détrôné : son âge a été estimé à 5.062 ans.

S’étant adapté à un temps extrêmement froid et sec en hiver, ces arbres ne se développent que quelques mois par an, ce qui explique leurs formes particulières et leur petite taille pour leur âge.



Le titre de plus vieil arbre au monde peut se discuter suite à la découverte en 2008, sur la montagne de Fulufjället en Suède, d'un épicéa (Picea abies) de 9.552 ans. Pour ce dernier, baptisé le vieux Tjikko seules ses racines (analysées au carbone 14) sont si vieilles. Cette espèce est capable de se multiplier par marcottage, c'est-à-dire par enracinement de rameaux sans que ceux-ci ne se séparent du plant-mère. Précision importante donc, il s’agit du plus vieil arbre dit clonal, c’est à dire un arbre pouvant disposer de plusieurs troncs sur un seul et même système de racines. D’ailleurs le tronc actuel, grand d’environ 4 à 5 mètres, serait vieux de 600 ans “seulement”. Dès lors qu’il “mourra”, un autre repoussera.



La plus vieille colonie

Pando (du latin pandere s’étendre, se déployer) n’est pas un simple arbre. Il s'agit plutôt d'une colonie de clones de peupliers faux-trembles. Avec un âge de 80 000 ans, c'est le plus ancien organisme vivant dans le monde. Se trouvant en Utah aux États-Unis, il est surnommé le "géant tremblant". Cette colonie de 42,50 ha est constituée d'arbres génétiquement identiques reliés par un seul système racinaire. Fait remarquable, selon certaines estimations, cette forêt pourrait être âgée de 1 million d’années ! Elle précèderait donc le 1er homo sapiens de quelque 800 000 ans. Pando détient un autre record impressionnant : avec ses 6 615 tonnes, c’est aussi l’organisme vivant le plus lourd de la terre.





166 vues0 commentaire

Comments


bottom of page