top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Les gorges de Takachiho

Au cœur des montagnes de Kyushu au Japon, les gorges du village de Takachiho sont à la fois un site naturel d’exception et un lieu d’importance dans la mythologie japonaise. La beauté de la nature, la paix qui y règne, et la grandeur symbolique du lieu font de la visite de Takachiho une expérience mystique inoubliable.



Présentation

Sculptées par la rivière Gokase qui serpente entre les rochers, les gorges de Takachiho se sont formées dans une ancienne coulée de lave du Mont Aso (1592m). En effet, elles sont le résultat de 4 éruptions volcaniques successives, la première datant d’il y a 270 000 ans.



Les coulées de lave ont formé une vallée en forme de V, traversée par la rivière Gokase, qui s’étend sur environ 7 kilomètres. Les falaises abruptes de 80 à 100 mètres de hauteur au plus haut point, sont constituées de colonnes de basalte volcaniques. Les eaux du Gokase sont d’une clarté et d’un bleu turquoise magnifique.



Il y a un certain nombre de sites touristiques intéressants et à ne pas manquer au Japon. Reste que l’un des meilleurs endroits pour vivre une expérience spirituelle reste les gorges de Takachiho. Le lieu, dont la beauté est spectaculaire, aurait le pouvoir de transmettre aux visiteurs de l’énergie spirituelle, de guérir leurs maux ou simplement recharger leurs batteries.

Un haut lieu de la mythologie japonaise

La particularité de Takachiho est d’être rattachée à une épisode important de la mythologie japonaise. Le sanctuaire Amano Iwato-jinja est un lieu sacré où s’est déroulé le plus célèbre épisode de la mythologie japonaise : la fuite d’Amaterasu, déesse du soleil, dans une grotte fermée par une très grosse pierre, suite à une dispute avec son frère Susanoo, dieu de la mer et du vent. Cela eut pour effet de plonger le monde dans les ténèbres en provoquant une nuit sans fin. Tous les dieux se réunirent alors devant la grotte autour d’un banquet et Uzume No Mikoto, déesse de la gaité et de la bonne humeur, commença une danse qui fit rigoler tous les dieux. Amaterasu, curieuse, laissa entrouvrir le rocher de sa caverne pour voir ce qui se passait. La lumière sur le monde fut rendu grâce à un miroir posé tout près de la grotte où les rayons se reflétèrent et les dieux l’empêchèrent d’y retourner.


Cette fameuse danse qui fit sortir Amaterasu, c’était la toute première danse que l’on appelle Kagura. Chaque soir à Takachiho, on peut assister à une représentation à voir absolument de cette danse religieuse shintoïste.



Bien d'autres mythes et légendes sont associés à Takachiho comme vous allez pouvoir le découvrir dans la paragraphe suivant vous expliquant la visite des gorges.


La visite

Pour profiter du tableau formé par les falaises plongeant dans la rivière en contrebas et la végétation luxuriante, deux possibilités s’offrent aux visiteurs : le sentier de randonnée, le long de la falaise, qui surplombe les gorges ou la promenade en barque sur la rivière entre les rochers et les tourbillons, dominée de chaque côté par les imposantes falaises.

En commençant par le bateau, on se retrouve en plein cœur d’étroites falaises, et l’on peut se rapprocher autant qu’on le souhaite de la cascade Manai qui se trouve à mi-chemin du parcours. D’après le Kojiki (un recueil historique de référence de mythes qui narrent l’origine des îles formant le Japon), ces fascinantes chutes d’eau de 17 mètres de hauteur, seraient le fruit d’un dieu prénommé Amenominaka, qui les auraient déplacées dans les gorges comme la région manquait originellement d’eau. Cette cascade est classée parmi les 100 plus belles cascades du Japon.



Le bateau permet par ailleurs de découvrir les gorges à un rythme relaxant tout en profitant de la fraîcheur du site. Par endroits, le soleil se reflète sur l’eau bleue cristalline et éclaire les roches de lumières dansantes. C’est un lieu très ressourçant à la fois physiquement et spirituellement.



Pour ce qui est de la visite à pied, un sentier balisé a spécialement été construit pour accueillir les touristes et il ne longe les gorges que sur 1 petit kilomètre. Une petite balade vraiment magnifique et qui vous fera vous sentir tout petit face à l’immensité de la vallée et des cascades.



Parmi les points d’intérêts qui se trouvent sur le sentier, vous croiserez notamment le rocher Kihachi. Ce rocher de 200 tonnes aurait été envoyé par le dieu Kihachi, pour démontrer sa puissance et défier la divinité irresponsable qui régnait sur village de Takachiho. Sur ce rocher est attachée autour de lui une corde traditionnelle qui est changé annuellement comme une partie d’un rituel.



Et enfin, à l’entrée du chemin piéton, se trouvent l’étang Onokoro-ike et l’île Onokoro-jima : la première île que les Dieux auraient créée, et qui comportait autrefois un sanctuaire gardé par l’oiseau sacré Unotori (cormoran). Lors du Festival du Printemps du sanctuaire de Takachiho, un mikoshi (sanctuaire portatif) est transporté et doit traverser 3 fois cet étang pour être purifié.

A noter que pendant la saison d’été, le sentier est illuminé jusqu’à 22h et offre une balade très sympathique dans une atmosphère totalement différente du reste de la journée.

Les nuits d’hiver, Takachiho est le théâtre d’une danse traditionnelle bien particulière : le Yokagura, qui narre en 33 tableaux les querelles des Dieux. Le spectacle dure toute la nuit pour finir à l’aube.


134 vues0 commentaire

コメント


bottom of page