top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Les Iles Galapagos: un véritable joyau

Archipel volcanique de l’océan Pacifique, les îles Galápagos sont réputées pour leurs incroyables paysages mais aussi pour la faune très variée et endémique qui les peuple. Ses îles et sa réserve marine qui l’entoure forment un joyau vivant unique au monde.



Présentation

Au confluent de trois courants océaniques, les Galapagos sont un creuset d’espèces marines. L’activité sismique et le volcanisme actif illustrent aujourd’hui encore les processus qui ont formé ces îles. Les îles Galápagos sont un archipel de l'océan Pacifique. Province de l'Équateur, l'archipel se trouve à près de 1 000 km au large de ses côtes dans l'océan Pacifique. L’archipel des Galapagos se compose de 19 îles (13 îles principales et 6 petites), 42 îlots et de plusieurs milliers de récifs. Seulement 4 îles sont habitées.



Ces îles s’étendent sur plus de 45 000 kilomètres carrés, dont 97% sont aujourd’hui protégés par le Parc National de Galápagos crée en 1959. Son territoire isolé abrite une faune et une flore variées, dont nombre d'espèces sont uniques. En effet, l’isolement extrême de ces îles, ont permis le développement d’une faune unique qui inspira à Charles Darwin sa théorie de l’évolution par la sélection naturelle à la suite de sa visite de cinq semaines en 1835 à bord du Beagle. Constellation d’îles volcaniques avec son point culminant qui est le Mont Wolf sur l’île Isabela (1710m), les îles Galapagos sont également une destination de plongée de renommée internationale, puisque bordées par l’une des plus grandes réserves marines du monde, faisant au total 133 000 km².



Classée “Patrimoine Naturel de l’Humanité” par l’UNESCO en 1979, l’archipel forme un laboratoire à grande échelle pour l’étude d’une flore et d’une faune unique au monde. Pour ceux qui aiment la plongée, elles offrent la possibilité de découvrir une grande variété d’animaux marins et de vivre une expérience inoubliable.

Les îles des Galápagos regorgent aussi de magnifiques paysages : alternant décors aux roches volcaniques noires et végétation luxuriante verte et rouge, elles méritent bien leur surnom d’îles enchantées.



Bienvenue au paradis

Les principales îles sont Isabela, Santa Cruz, San Cristóbal, Santiago et Fernandina, surnommées « les enchantées ». Chaque île possède sa particularité, ses propres paysages, et parfois, une faune endémique. Par rapport à d’autres archipels, les Galapagos sont relativement très récentes. Les îles les plus grandes et les plus jeunes (Isabela et Fernandina) sont à l’Ouest et ont moins d’un million d’années tandis que les plus anciennes (Española et San Cristóbal) sont à l’Est et datent de cinq millions d’années

Santa Cruz est la plus importante des îles Galápagos en termes d’activité. On peut tout d’abord flâner le long du port de la ville Puerto Ayora.



L’eau y est magnifiquement bleue, mais la baignade est interdite. Santa Cruz draine beaucoup de touristes, car l’île abrite le centre de recherche Charles Darwin et sa réserve de tortue géante, le musée Van Straelen et le site de Cerro Dragon pour observer les iguanes. Cette île est aussi connue pour la magnifique étendue de sable blanc de Tortuga Bay, peuplée notamment par les lions de mer et les iguanes.



Un peu plus loin, la plage sauvage El Garrapatero, vous permettra de voir des flamants roses.



Las Grietas est aussi à ne pas rater, magnifique source d'eau naturelle transparente propice à la pratique du snorkelling.



Après Santa Cruz, San Cristobal est la seconde île de l’archipel en termes d’infrastructures touristiques. On y accède en ferry depuis Santa Cruz ou en vol direct d’Equateur.

L’île Isabela, la plus large des îles Galápagos, vaut aussi le coup d’œil, notamment pour randonner jusqu’au volcan Sierra Negra ou contempler un paysage lunaire impressionnant. À Isabela on peut aussi se délecter de la vue des tortues géantes déambulant dans le Centro de Crianza Arnaldo Tupiza .



Toujours sur cette magnifique île d'Isabela un lieu à ne manquer sous aucun prétexte si vous séjournez sur l’île. Imaginez un fantastique dédale de tunnels de lave et d’arches volcaniques baignant dans une eau turquoise, où l’on rencontre des dizaines des requins à pointes blanches, des tortues marines à foison, ainsi que des hippocampes : c’est le spectacle qu’offre le site de Los Túneles, situé au sud d’Isabela. Un spot de snorkeling unique!



The Kicker Rock, l’un des plus beaux sites de plongée des Galápagos, est également un incontournable de l’île. Aussi beau sur que sous l'eau.. Voyez plutôt..



L’île de Santiago fait partie des îles Galápagos non habitées et accessibles via une croisière. Elle est digne d’intérêt pour Espumilla Beach, une magnifique baie au sable blanc, ou la magnifique vue sur l’ilot de Bartolomé.



Fernandina est la plus jeune île de l’archipel et la plus préservée. Aucune espèce non endémique n’y a été encore introduite. A son point de débarquement Punta Espinoza se découvrent des paysages de lave et des cactus pour le moins intrigants. Des centaines d’iguanes marins occupent cette île au décor lunaire.



Petit clin d'oeil à l´Île Bartolomé qui pourrait servir de décor au roman : l’ile Mystérieuse de Jules Verne. Le paysage est lunaire, l’univers étrange, la lave figée et sable volcanique noir contribuent à cette atmosphère. C’est une petite île située en face de la baie Sullivan. Elle offre également une très belle plage dans une baie aux eaux calmes et transparentes. Après une brève ascension (le sommet n’est qu’à 115 m), on accède au sommet de l’île : la vue est impressionnante.

Vers l’Est, on peut observer une série de petits cônes d’éjection donnant l’impression d’un désert rouge écorché. A l’Ouest, s’érige "Pinnacle rock", une aiguille rocheuse qui donne tout son caractère à l’île. La seule trace de végétation est représentée par la coldenia, une petite plante blanche et brachycereus, le cactus des laves.



Comme on peut s'en apercevoir les Galapagos sont un archipel explosif de couleurs en témoigne également la plage de Red Sand Beach à Rabida..



Les Galápagos, une terre à préserver

Grâce à ses nombreuses zones naturelles, favorisant la préservation de la faune et la flore, cet archipel est connu comme étant une luxueuse destination éco-touristique.

Il faut dire aussi que les îles sont peuplés d’animaux incroyables voir même endémiques, comme les iguanes terrestres et marins des Galápagos, ou encore les célèbres tortues géantes. D’ailleurs, ces dernières ont donné leur nom à l'archipel.



La population humaine sur les îles Galapagos ne datant que du XIXème siècle, la faune de l’archipel est restée presque intacte. Chaque île abrite des espèces spécifiques. Les plus convoitées sont les tortues géantes, les lions de mer, les iguanes, les otaries, les pingouins… 58 espèces d’oiseaux ont été recensées sur les îles Galapagos dont 28 sont endémiques de l’archipel : le fou à pattes bleues, le fou à pattes rouges, l’albatros des Galapagos, le manchot des Galapagos, la frégate du Pacifique…



La réserve marine des Galapagos compte plus de 300 espèces de poissons dont le requin des Galapagos ou l’otarie à fourrure.



Chaque île de l’archipel des Galapagos est recouverte d’une faune particulière : palétuviers, cactus, végétation volcanique, fougères, mousses… 412 espèces végétales natives ont été recensées sur les îles Galapagos dont 170 sont endémiques.



Les visites des îles de l’archipel des Galápagos sont très réglementées et doivent s’effectuer uniquement en compagnie d'un guide. Sans être complètement vierge, la plus grande partie est aujourd’hui protégée. Les flux de touristes sont canalisés et réglementés pour le plus grand bonheur de la vie sauvage et des amoureux de la nature.



Seulement quelques îles sont habitées et les espaces y sont relativement restreints afin de protéger au maximum les zones naturelles. Les îles inhabitées, quant à elles, font l’objet d’un contrôle strict, où les circuits touristiques sont minutieusement planifiés en amont. Le but étant tout de même de limiter le nombre de visiteurs.

Malgré toutes ses mesures et son inscription au Patrimoine Mondial de l’Unesco, la faune locale est aujourd’hui en danger. Les populations de plus en plus denses et le tourisme en perpétuelle croissance en sont malheureusement les principales causes. Ainsi, les Galápagos sont depuis 2007 inscrites sur la liste des Patrimoines Mondiaux en péril.




Le climat sur l’archipel des Galápagos

Les îles Galápagos offrent un climat tropical sec. Dans les Galápagos, la température n’est pas suffocante, malgré le fait que l’archipel se trouve sous l’Equateur. La saison des pluies se situe entre janvier et mai. C’est la période la plus ensoleillée de l’année, avec une température de l’eau affichant jusqu’à 25°C et celle de l’air n’excédant pas les 30°C. De juin à décembre, c’est la période sèche. De longues périodes de brume peuvent survenir, cependant le soleil reste au rendez-vous. La température de l’eau, qui est fraîche, avoisine les 20°C le matin et atteint 25°C l’après-midi. Attention toutefois, même par temps frais, le soleil peut être brûlant. De fait, chapeau, lunettes de soleil et protection solaire sont requis.

166 vues0 commentaire

Comments


bottom of page