top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Les sylphes rouges, un phénomène rare

Le spectacle d'un orage éclatant dans la nuit devient plus saisissant encore lorsque l'on découvre qu'il se poursuit… bien au-delà des nuages. C’est un spectacle lumineux unique au monde, que seuls quelques humains ont eu le privilège d’observer en direct. Des explosions de jets colorés rouges.. Explications..


Les sylphes au-dessus de la Cordillère des Andes. Yuri Beletsky ( Observatoire)


Présentation du phénomène

Les évènements lumineux transitoires (TLE, de l'anglais Transient Luminous Events) sont des décharges électriques lumineuses se produisant au-dessus des nuages d'orage entre 40 et 125 km d’altitude, avec une durée d’apparition de l’ordre de 1/10 de seconde, parfois moins. Ce phénomène, aussi appelé sylphe rouge en raison de sa couleur, a longtemps été mythique, car il n’a été photographié pour la première fois qu’en 1989, par accident, depuis la navette spatiale. Il faudra attendre 1994 pour en avoir un cliché depuis le sol.

Les sylphes rouges (sprites en anglais) peuvent prendre différentes formes qui sont à l'origine de leur classification en « colonne », « carotte », « ange » ou encore « méduse ». Il ne s’agit pas d’un phénomène extraordinaire, mais il est toutefois rare de voir des sylphes rouges.


Sylphes photographiés depuis un avion en 2013 © Jason Major, Flick’r, CC BY-NC-SA 2.0


Comment se forment-ils ?

Les chercheurs ont remarqué qu'ils jaillissent après un type d'éclairs bien particuliers appelés "positifs nuage-sol" : ceux-ci évacuent très rapidement vers le sol les charges positives accumulées au sommet du nuage. Durant un bref instant, il se crée un déficit de charges électriques positives entre le nuage et la haute atmosphère. Ce déséquilibre se traduit par l'apparition d'un champ électrique sur des dizaines de kilomètres. La couleur est due à une excitation des molécules de diazote.



Des conditions propices à l'observation

Les conditions propices à la visualisation de sylphes rouges sont difficiles à obtenir. Il faut être à une centaine de kilomètres d'un orage, avoir un ciel complètement dégagé et sans pollution lumineuse. Leur brièveté d'apparition est également un facteur qui rend leur observation très difficile.

Ces éclairs particuliers sont difficiles à photographier, car l’orage doit être observé de loin afin que l’on puisse voir sa partie supérieure. Le phénomène est si spectaculaire qu’il est visible à des centaines de kilomètres de distance.



2 008 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page