top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Les temples sacrés du Mont Fanjing

Il y a des endroits sur la planète d'une beauté incroyable. Des sites naturels paressant inaccessibles, qu'on ne peut s'empêcher de contempler. Le Mont Fanjing en Chine en fait partie. À son sommet se trouvent deux temples bouddhistes qui offrent à leurs visiteurs la tranquillité et un panorama exceptionnel.



Présentation

Situé dans la province du Guizhou, dans le Sud Ouest de la Chine, Fanjing est l’un des principaux sommets de la chaine des monts Wuling. Le mont est divisé en trois sommets principaux, le "sommet du Vieil Or" (2494m), "le sommet du Phénix" (2318m), et le "sommet du Nouvel Or" qui reste le plus connu. Cette montagne, qui culmine à 2 336 mètres d'altitude, semble toucher les nuages. C'est au sommet de ce mont qu'apparaissent deux incroyables temples bouddhistes. A coup sûr, l'un des paysages les plus incroyables de la planète. Petites mais en même temps impétueuses, les structures, reliées par un pont en forme d'arc, se trouvent comme suspendu dans le vide. Cette traversée du pont symbolise le passage de présent au futur.



8 888, c'est le nombre de marches qu'il faudra monter pour atteindre ce lieu paradisiaque. Le chemin, même s'il est ardu, est agréable, car au milieu de ce court trajet le long des falaises, il est possible d'admirer d'anciennes inscriptions des dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911).




Le mont Fanjing a été formé par le mouvement du sol et les éruptions volcaniques il y a plus d'un milliard d'années. Les chaînes du Yanshan et de l'Himalaya ont poursuivi leur mouvement et formé la chaîne de montagnes Wuling. On peut apercevoir également non loin de ces fameux temples le "rocher champignon" qui donne encore plus de charme à cet endroit.



Une montagne sacrée

Un dicton chinois dit : « Plus la montagne est grande, plus elle a d'histoires mystérieuses à conter ; plus la montagne est haute, plus elle est sacrée. » C'est le cas du mont Fanjing, qui possède ces deux caractères. Ce mont revêt une importance capitale pour les bouddhistes, ils pensent qu’il s’agit du bodhimanda où a eu lieu l’illumination du bouddha Maitreya. C'est pour cette raison que deux temples ont été érigés à son sommet, quand le pays était dirigé par la dynastie Ming (1368 à 1644). On y trouve donc le temple du Bouddha et le temple de Maitreya, reliés par un petit pont.



Les temples bouddhistes, présents au sommet du rocher "Red Clouds Golden Peak" en anglais, existent donc depuis plus de 500 ans. La manière dont les bouddhistes ont pu transporter les matériaux nécessaires pour mener à bien la construction des deux structures au sommet d'une formation rocheuse, sans l'aide d'aucune technologie, reste un grand mystère. Tous deux sont un haut lieu de pèlerinage pour les bouddhistes du monde entier. S'y rendre permet aussi de découvrir une vue exceptionnelle sur les montagnes voisines. Aux alentours, une cinquantaine de temples ont été construits, comme le temple de Longquan à 1 km environ du Mont Fanjing ou le temple de Cheng'en.



Un trésor de biodiversité

En 1986, la réserve naturelle de Fanjingshan fut classée réserve de biosphère par l’UNESCO. Cette réserve est l’un des écosystèmes de forêts subtropicales les mieux préservés de Chine. Selon l'UNESCO, qui l'a classée réserve de biosphère, Fanjingshan est le seul écosystème de forêt primaire à avoir été bien conservé à une telle latitude. Il s'agît de l'endroit idéal pour tous les amoureux de la nature. Elle abrite des centaines d'espèces végétales et animales "dont l'origine remonte au tertiaire, il y a entre 65 millions et deux millions d'années", indique l'UNESCO.

Cette forêt primaire abrite une biodiversité foisonnante. On y recense pas moins de 3.000 espèces de plantes et plus de 2.000 espèces d'animaux tels que les porte-muscs nains ou encore les faisans dorés. Certaines espèces sont d'ailleurs endémiques au site, comme le Rhinopithèque jaune doré du Guizhou: ce drôle de nom désigne un singe roux dont le nez semble avoir été extrait. Abritant 382 espèces de vertébrés dont des pandas sauvages et les panthères nébuleuses, cette réserve naturelle constitue également un habitat où se trouvent quelque 700 rhinopithèques gris, le plus grand nombre dans le monde.




1 360 vues0 commentaire

Comments


bottom of page