top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Nuuk, capitale du Groënland

Cette ville qui se situe sur la côte Ouest du Groënland, à l’embouchure du fjord de Nuuk, à environ 240 km au sud du cercle polaire arctique, n’a rien d’une métropole animée mais Nuuk est la plus grande ville et la capitale du Groenland. Avec ses maisons caractéristiques très colorées, cette capitale mérite un bel article "Découverte".



Présentation

Le Groënland qui est un pays constitutif du royaume du Danemark, recense 56 000 habitants et près d’un tiers vivent à Nuuk. La densité la plus faible au monde. Une population qui pourrait tenir dans un stade de foot. A Nuuk, les Danois ont exercé une influence sur la modernisation de la ville. Cependant, sa population est quasiment exclusivement constituée d’Inuits.

Son architecture en forme de vague s’inspire des ondulations des aurores boréales, spectacle familier ici.. Le quartier colonial ne manque pas de charme, avec ses maisons colorées, son musée national installé dans d’anciens entrepôts baleiniers et son étroite cathédrale, à propos de laquelle les habitants aiment à rappeler qu’elle est la plus petite du monde.



Le port bien développé a contribué à faire de Nuuk un lieu commercial important, et la pêche est l'activité majeure de la population. Dans la culture groenlandaise, la pêche est une activité fondamentale. Dans le port de Nuuk se trouve une statue qui représente une déesse très répandue dans le peuple inuit : Sedna, la déesse de la mer. Chaque année, avant la saison de chasse, les inuits font une offrande à Sedna, pour qu’elle ne retienne pas a »les poissons dans ses cheveux » et au contraire soit généreuse avec les chasseurs, pour qu’ils puissent nourrir leurs familles.



La ville de Nuuk possède un climat subpolaire océanique qui donne une température moyenne à l'année de -1,2°C. En été, la température moyenne maximale est généralement atteinte en juillet, avec 7,3°C, alors que le mois le plus froid de l’année est en février avec une moyenne de -8,3°C. Pendant l'été la lumière est présente 24 h sur 24, qui contraste avec les seulement 4 à 5 heures d'ensoleillement de la journée de décembre.


Colourful Nuuk

Le slogan de la ville est "Colourful Nuuk" (Nuuk colorée). La ville a la caractéristique d’avoir des maisons de différentes couleurs. À l’origine, elles avaient toute une signification : les bâtiments jaunes étaient pour le personnel médical, les verts pour l’administration, les bleus pour les métiers techniques et les rouges pour l’église luthérienne.

Pendant les longues nuits hivernales et au milieu de la neige, les couleurs permettaient de trouver rapidement les bâtiments importants. Aujourd’hui, les couleurs n’ont plus de significations, mais les villes groenlandaise restent colorés.



Un peu d'Histoire

Le territoire sur lequel est situé aujourd’hui la ville de Nuuk, a été occupé à partir du Xème siècle par les Vikings, puis par les populations inuits à partir du XIIIème siècle.

La ville a ensuite été fondé en 1729 par le missionnaire norvégien Hans Egede et à était baptisé Godthåb qui signifie "bonne espérance". En 1979, la ville sera rebaptisée par le gouvernement du Groenland « Nuuk » qui signifie la pointe, le cap.


Ainsi, le Danemark gouverne le Groenland, et donc la ville de Nuuk depuis 1721, mais la majorité des citoyens souhaitent leur indépendance. En 2008 les groenlandais avaient notamment voté massivement pour renforcer leur autonomie et ouvrir la voie à son indépendance.


Et l'avenir..

Autour du centre s’élèvent des forêts de grues annonçant de nouveaux immeubles. «D’ici à 2030, nous ambitionnons de doubler la population », justifie Lars Møller-Sørensen, la tête pensante du Nuuk City Development, le consortium chargé d’orchestrer les grands travaux, soit 7 500 logements supplémentaires, des dispensaires, des écoles, un hôtel ainsi qu’un centre d’affaires. De quoi devenir une capitale digne de ce nom, celle d’un territoire à l'entrée du Fjord de Nuuk qui suscite de plus en plus les convoitises.



La raison ? Le réchauffement climatique. Le sous-sol groenlandais, qui regorge de ressources minières et pétrolières, sera plus accessible à mesure que se retireront les glaciers. Et, autre conséquence qui profite directement au port de Nuuk, les étés plus cléments ont rendu possible l’ouverture, depuis une dizaine d’années, d’une nouvelle route maritime reliant Europe et Asie par le nord. Cet itinéraire – le plus court entre les deux continents – en est encore à ses balbutiements mais il permet, entre juin et septembre, de relier l’Atlantique au Pacifique en longeant les côtes de la Sibérie. Et voilà le Groenland et sa principale agglomération devenus soudain une escale géostratégique essentielle dans l’hémisphère nord. Le projet suscite toutefois bien des débats et des inquiétudes pour la population..


Comments


bottom of page