top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

L'allée des Baobabs de Madagascar

Située dans la belle île de Madagascar entre Belo sur Tsiribihina (Belon’i Tsiribihina) et Morondava, l’allée des Baobabs a une beauté sans égale, reconnue mondialement et classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Lors du couché de soleil, les couleurs derrières ces arbres géants, offrent un spectacle d’exception.



L'allée des Baobabs

C'est le paysage emblématique de Madagascar, surnommée l'île rouge. Vous serez étonnés de voir ces arbres de plus de 30 mètres de hauteur et de 5 mètres de diamètre border la piste menant aux rives du fleuve Tsiribihina sur plus de 20 km.


Ces arbres, vieux de plus de 800 ans sont appelés renala qui signifie "mère de la forêt" en malagasy. C'est un héritage des forêts tropicales denses qui prospéreraient auparavant à Madagascar mais il ne reste plus que 10% des forêts primaires aujourd'hui. Sur les lieux, l’espèce la plus marquante est l’Adansonia grandidieri. Bien entendu, cet arbre est endémique à Madagascar. Pour information, le plus vieux baobab connu à Madagascar est celui du parc de Tsimanapetsotse au sud de Tuléar, appelé « grand-mère ». Celui-ci appartient à l’espèce Adansonia rubrotispa, et est âgé de 1 600 ans.



Le baobab fait partie des quelques espèces d’arbres ayant résisté à la déforestation et surtout aux feux de brousse qui ont décimés les forêts sèches environnantes. De plus, n’étant pas utilisés pour la construction, le baobab n’est pas coupé. En outre, l’allée des baobabs bénéficie d’une protection particulière à l’initiative de la Conservation Internationale. Implanté au cœur de la savane et des rizières, ce sanctuaire de la nature mérite protection.



Les baobabs mythiques

Plusieurs mythes entourent ce grand arbre avec son aspect très particulier. Parmi elles, la plus connue est sans doute celle qui raconte que le baobab a été planté à l’envers par Dieu. Selon les légendes, les dieux n’appréciant pas la fierté démesurée des baobabs. Ils décidèrent de les planter à l’envers, en mettant les racines en l’air.

Vous y verrez également des baobabs dit amoureux, qui selon les croyances des locaux peuvent porter chance aux couples.



Un baobab sacré se distingue parmi ceux qui bordent la piste. Au bord d'un marigot, entouré d'un enclos, cet arbre est vénéré par la population qui vient pour déposer des offrandes et faire honneur à leurs ancêtres.



Parc national de Kirindy Mitea

À seulement 50 km de Morondava, le parc de Kirindy offre une biodiversité telle que vous découvrirez aussi bien des lémuriens comme le lémur catta (lémuriens à la queue préhensile), que des reptiles et autres amphibiens.

Vous découvrirez une avifaune également très riche et pourrez peut-être observer le bulbul de Madagascar, le colombar maitsou ou encore le guêpier malgache. Autant d’espèces faunistiques à découvrir que floristiques. Le parc compte en effet près de 182 espèces de plantes. Parmi elles, vous ne risquerez pas de rater la mangrove et le fameux baobab (4 espèces uniques disséminées sur tout le site).



404 vues0 commentaire

Comments


bottom of page