top of page
Image de Ishan @seefromthesky
Original on Transparent.png

Le Kimberley, domaine de la nature

Paysages grandioses de savanes, parsemés de gorges abruptes, de piscines naturelles, de ranch isolés et de baobab, le Kimberley, situé au nord-ouest de l’Australie est certainement l’une des destinations les plus spectaculaires du pays. Ici, la nature règne en maître : c’est l’un des derniers espaces vierges du pays. Voici quelques lieux à ne pas rater de ce territoire..



Présentation

Accessible seulement d’avril à octobre, durant la saison sèche, cette région de l'Australie est quasi inhabitée, elle est encore le domaine des aborigènes, des éleveurs de bétail, des chercheurs d’or et de diamants. Des centaines de cascades et de cours d'eau ont creusé, au fil du temps, de somptueux défilés rocheux. La région de Kimberley est également le sanctuaire des crocodiles d'eau douce.



Avec ses 2 500 îles et son littoral s’étendant sur plus de 12 000 km, le Kimberley est une zone difficile d’accès par la route. Il n’y a pas beaucoup d’endroits qui sont accessibles par la terre et seuls les véritables aventuriers y ont accès par de difficiles pistes de 4×4 nécessitant une grande préparation. La Gibbs River Road, route non goudronnée longue de 660 km relie Broome à Kununurra.

Par la mer, il est possible de découvrir des archipels intacts occupés par la mangrove et des gorges spectaculaires comme celle du roi George, longue de 19 kilomètres et dotée de falaises en grès. Les couleurs évoluent tout au long de la journée, créant des occasions innombrables de prendre des photos.


Cable Beach

La paisible ville de Broome est située au bord de l’Océan Indien. C’est la porte d’accès aux spectaculaires paysages du Kimberley. Avant ou après votre traversée du Kimberley, relaxez-vous quelques jours à Broome avec ses fabuleuses plages bordées par l’Océan Indien.



La plus grande attraction touristique est certainement la pittoresque plage de Cable Beach, longtemps considérée comme la plus belle plage du monde: 20 km de sables blanc bordés de palmiers et de petits établissements d’un côté, et les eaux turquoises de l’océan indien de l’autre, éveillent des sentiments paradisiaques.



Roebuck Bay

C'est une baie située sur la côte de la région de Kimberley en Australie occidentale. Son entrée est délimitée au nord par la ville de Broome, et au sud par Bush Point et Sandy Point.

Roebuck Bay est une baie marine tropicale de 550 km², avec des plages de sable rouge et des zones de mangroves, le bord oriental de la baie étant constitué de criques, entouré de prairies et de forêts aux sols rougeâtres.



La rive nord de la baie est dominée par une longue et basse falaise rouge, de 2 à 6 m de hauteur, qui donne aux plages leur magnifique coloration rouge.



Vers l'intérieur, on retrouve des criques bordées de mangroves le long de la rive ainsi que des plaines nues qui ne sont inondées que lors des grandes marées printanières, le sol hypersalin inhibant l'établissement de la végétation, à l'exception de certaines zones.


Cape Leveque

Le cap Leveque, situé à l'extrémité de la péninsule de Dampier, est l'un des plus beaux littoraux d'Australie, qui abrite des communautés aborigènes depuis près de 7 000 ans. Véritable paradis très reculé à la pointe nord de la Dampier Peninsula, on retrouve à Cape Leveque les eaux scintillantes de l'Océan Indien mariées aux falaises rouges resplendissantes. Ce site incroyable, totalement isolé du reste du monde, est accessible uniquement par avion ou en 4x4 pour parcourir ces 215 kilomètres (comptez 3h environ) depuis Broome. En effet elle est, pour une bonne partie, non revêtue, attention donc aux secousses !

C'est l'endroit idéal aussi pour pratiquer le snorkeling avec des fonds marins de toute beauté!!



Horizontal Falls

En principe, une chute d'eau est supposée s’écouler verticalement d’un point A à un point B. Les Horizontal Falls ou chutes d’eau horizontales en français vont cependant vous prouver le contraire. Vous allez donc vous retrouver face à l’une des plus grandes merveilles du monde naturel. Mais, comment expliquer ce phénomène ?



Les chutes horizontales se forment lorsque la marée haute se déplace entre les falaises de la chaîne McLarty. Selon le Derby Visitor Center, le mouvement de marée s'accumule d'un côté du passage étroit de la falaise, se propageant à grande vitesse de l'autre côté pour créer l'apparence d'une chute d'eau. Le courant des cascades horizontales évolue en fonction des marées. Les marées dans ce secteur ont une variation de 10 mètres qui se produit sur une période de six heures et demie entre la marée basse et la marée haute et vice versa. En plus d'être horizontales, les chutes sont également "réversibles", toujours selon la marée.



Mitchell Falls

Petit paradis isolé, ces cascades ne sont pas faciles à atteindre, elles se méritent !

Accessibles seulement par hélicoptère ou en voiture, la route pour s'y rendre devra se terminer à pieds, pendant environ une heure et demie. L'occasion une nouvelle fois de tomber sur de nombreux trésors naturels, comme des points d'eau ou des gorges à couper le souffle.



Ces chutes particulières offrent un débit puissant, cassé sur quatre étages sur une hauteur totale d'environ 80 m, dont l'eau provient principalement de la saison des pluies.



Découverte de King George River

La découverte de la rivière du roi George est l'un des plus beaux endroits le long de la côte du Kimberley. C'est l'occasion de remonter la rivière enchâssée dans des gorges de 80 mètres de haut aux merveilleuses et changeantes nuances de rouge, de rose, d’orange et de pourpre.



Le travail de l’érosion a sculpté la roche au cours des siècles, créant des paysages uniques à chaque méandre de la rivière, jusqu’aux spectaculaires chutes jumelles du Roi George. Ces cascades sont alimentées par les pluies pendant la saison humide et leur débit varie d’une année à l’autre.



Il y a bien d'autres endroits à voir dans cette région et en continuant la remontée vers Kununurra, on va évoquer un dernier détour de renom : le parc national de Purnululu (pour lequel nous avons déjà consacré un article sur le site), aussi connu sous le nom de Bungle Bungles. Cette fois, à nouveau, le 4×4 est roi, indispensable. Au bout de la piste sablonneuse se dévoile un paysage onirique de dômes de roc bandés d’orange et d’anthracite, couche sur couche de pierre oxydée et de minuscules bactéries. N'hésitez pas à cliquer sur les noms du lieu précédemment cités pour visualiser l'article.



207 vues0 commentaire
bottom of page